23 septembre 2007

...

Il détruit
Il me détruit
Insinueusement, me rendant malade aux yeux des autres
On me dit cinglé, je le dit meurtrier
Je ne souhaite plus qu'une chose, le voir diminué
L'enfant-roi, voilà une douce réalité, me détruisant à petit feu.
Lui Roi, moi esclave de ses agissements
Je ne possède plus rien, tout est à lui, pour lui.
Même mon corps et mon esprit sont détruits par sa folie meurtière

Il détruit, je râle, on me crie dessus, je fuis.
Toute ma vie régie par un enfant d'à peine 14 ans.

Plus il rit, plus il vit
Et plus je pleure, plus de meurs.

Posté par Seyna à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ...

Nouveau commentaire